LDH : rapport de l’observatoire de l’accueil des étranger-e-s à la préfecture de Toulouse

Téléchargez le rapport complet

Téléchargez le rapport de l’observatoire de l’accueil des étranger-e-s à la préfecture de Toulouse « Les principes républicains bafoués par la préfecture de Toulouse: une maltraitance institutionnalisée »

De janvier à juin 2016, une quarantaine d’adhérent-e-s de la LDH de Toulouse et Colomiers, d’Amnesty International, de RESF 31 et d’autres associations partenaires, en lien avec des sociologues de l’Université Jean-Jaurès et du Cnrs, ont interrogé les personnes qui faisaient la queue à la préfecture de Toulouse.

Nos observations ont été enrichies des témoignages de syndicalistes, d’avocat-e-s, de travailleurs sociaux et travailleuses sociales.

Ce travail démontre comment, à l’opposé des principes du service public et des engagements pris par la préfecture dans le label Qualipref 2.0, il y a maltraitance et mépris généralisés des étranger-e-s accueilli-e-s.